Réflexe de survie

On a reçu les résultats que nous sommes incapables d’interpréter, on les a envoyés à la clinique en Espagne qui les a transmis à leur généticienne. Suite au prochain épisode.

Mon objectif pour le moment est de remonter à la surface, essayer de se sortir de ce naufrage. Notre dernier échec a été plus violent que je ne le pensais. Ce vieux sentiment d’injustice qui m’a accompagné pendant mon parcours de PMA en France est revenu plus puissant que jamais. L’impression ou plutôt le constat que plus rien n’avance dans notre vie depuis trop longtemps. Notre vie, comme figée au milieu d’un paysage qui défile. Toute notre énergie, tout notre temps, tous nos moyens sont investis dans ce projet qui s’écroule à chaque résultat négatif. A côté de ça, nos projets pour tenter d’améliorer le quotidien et particulièrement l’avancement des travaux (commencés il y a des années) dans la maison sont en stand-by. Et c’est un choix que l’on est obligés de faire pour ne pas avoir de regrets.

En attendant des jours meilleurs (…) j’ai décidé de prendre soin de moi. Je ne pourrai pas combler le vide, l’absence de cet enfant tant désiré, mais je voudrais juste pouvoir vivre avec !

Pour commencer, je me suis inscrite à des cours de yoga. Premier cours hier soir. Mon dos s’en souvient encore mais je pense que ça va me plaire. Je vais aussi retourner à la piscine. Se laisser flotter,  se détendre. De l’apesanteur, de la légèreté, du bien-être…

Je demeure serein au centre de moi-même dans la tempête.

Ouais, y a du boulot…

Publicités
Cet article, publié dans Et la vie dans tout ça ?, Parcours en Espagne, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Réflexe de survie

  1. irouwen dit :

    De toutes façon, nous voilà face à trois options, tant que l’échec accompagne notre chemin, sauter définitivement par la fenêtre, continuer à tout prendre en pleine figure, tenter d’améliorer le quotidien.
    J’opte pour la dernière option, histoire de vivre, parce que j’ai envie de vivre. Ce n’est pas simple, mais cela s’avère nécessaire. C’est bien ça le yoga, travailler sur son corps pour améliorer sa résistance à la vie quotidienne. Je voulais me réinscrire au théatre, mais je fais ma feignasse, je ne devrais pas. Il faut sortir du cercle infernal.
    et puis travailler sur la respiration, ne peut que te faire du bien.
    A très vite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s