Spleen

On a reçu hier de la clinique le « bilan » du transfert, avec les images des 2 embryons. C’est drôle car elles sont très proches de l’image que j’en avais gardé, une forme presque nette où on peut presque deviner une vie naissante. Chaque jour depuis le transfert, je visualise ces  images en envoyant ce message : « accrochez-vous, tenez bon ». Et chaque jour, j’y crois de moins en moins. Je ne le sens pas. Je ressens les mêmes sensations que pour les autres transferts, c’est à dire rien d’autre que des douleurs provoquées par le traitement et par la peur sans doute… Je n’arrive plus à imaginer de manière positive qu’il puisse y avoir un soupçon de vie dans mon ventre. Et je ne peux rien faire d’autre qu’attendre, comme si j’attendais quelque chose d’irréversible et d’inéluctable, comme une sentence, une condamnation.
C’est horrible mais c’est ce que je ressens.
Je voudrais être plus vieille de quelques jours, ou peut-être de plusieurs mois… Si seulement je pouvais me tromper.

Publicités
Cet article a été publié dans Parcours en Espagne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Spleen

  1. CocoL dit :

    Tu le sais, les signes ou éventuels symptômes il ne faut pas trop y prêter attention. Je me suis fait avoir dans les deux sens, symptômes tellement évidents j en étais sûre et pis niet ; rien de différent absolument rien et un beau +. Allez jtenvoie plein de courage pour cette interminable attente …et je croise fort pour toi !

    • loLo dit :

      ouais les symptômes, les non-symptômes… faudrait dormir 15 jours d’affilée pour ne pas avoir à subir la torture de cette attente !
      Sinon y a t-il un blog où l’on peut te suivre ??? j’aimerai bien savoir où tu en es…
      merci de tes passages sur le mien 🙂 bises

  2. irouwen dit :

    Chaque étape apporte son lot, ce qui n’est plus supportable, c’est la répétition des sentiments d’échec, les attaques qu’ils provoquent en nous. Cette étape de la prise de sang et une véritable torture psychologique et physique.
    Mais il était nécessaire aussi d’aller chercher ses petits, impossible de les abandonner.
    Ne faut-il pas te projeter plus loin que cette prise de sang ?? Pour visualiser des meilleurs perspectives.
    Rien ne préjuge de rien et tel est le chemin. Malgré toutes nos préparations, toutes nos bonnes volontés pour le vivre le mieux possible, le défit est tellement gigantesque que nous nous retrouvons submergées.

    LOLO, tu sais que je suis de tout coeur avec toi, et que je te souhaite le meilleur, mais je n’ai aucun pouvoir. Par contre, je suis là si tu veux parler de tout ça. Si tu as besoin, si tu veux, si tu peux n’hésite pas. Parler avec toi m’a fait du bien.
    J’aimerais mettre des fleurs sublimes sur ton chemin.

    • loLo dit :

      En fait Irouwen, je me projette déjà comme je t’en avais parlé, mais pour le moment c’est à mes 2 embryons que je pense, c’est peut-être notre dernière chance d’avoir un enfant de mon chéri. C’est une étape supplémentaire que je serai triste de devoir franchir (et mon chéri encore plus…). Et puis il y a aussi tout le reste… l’attente, la souffrance, le vide, la peur, l’injustice et le côté financier aussi si on doit repartir sur un nouveau cycle.
      Pendant ce temps là, la vie continue…
      Merci pour ton soutien et pour les fleurs sublimes, j’essaierai de t’appeler ce week-end. Bises !

  3. CocoL dit :

    Coucou! Non je n ai pas de blog. On peut échanger par mail ce serait avec plaisir! Mon transfert est prévu à Barcelone pour début ou milieu semaine, je saurai demain ! Je te suis, t envoie toute la force que je peux pour cette interminable et insupportable attente, et surtout je te souhaite une merveilleuse bonne surprise pour bientôt. Biz

    • loLo dit :

      Alors tu dois être sur le point de savoir ta date de départ ! Je te souhaite d’ores et déjà un bon et beau voyage… je t’écris plus tard pour savoir où tu en es.
      Bises !

  4. Certes, nous les femmes, possédons un 6ème sens assez développé mais quelques fois, on peut se tromper… et j’espère sincérement que ce n’est que la fatigue, la tension ou le stress qui te font avoir ces idées sombres… De quelles douleurs parles-tu car pour Mon Papillon et Mini, j’avais des douleurs de règles et finalement…. pareil pour les seins. Les ovules peuvent donner mal aux seins mais ensuite, la douleur continue 🙂
    C’est vrai que c’est plus facile d’être otpimiste pour toi derrière notre écran mais si nos bonnes ondes pouvait t’envoyer un peu de soleil, cela fera bien pousser les fleurs d’Irouwenn….. 🙂

    • loLo dit :

      C’est joliment dit ! 🙂
      Je pense que c’est difficile d’être optimiste quand on n’a amassé que des échecs pendant des années. Le seul positif que j’ai eu il y a 2 ans et demie s’est terminé en curetage. Et puis surtout après un long parcours en France, je pensais vraiment que le don d’ovocytes serait une solution miracle. Jusqu’ici c’est loin d’être le cas dans mon cas…
      Merci pour ton soutien Céline ! et bonne continuation à toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s