S’il te plait, dessine-moi un bébé !…

Voilà. Mon n’homme et moi on a rempli la fiche de sélection donneur/donneuse.

Pour résumer, il s’agit de décrire notre « phénotype », c’est à dire ce qui est « observable » chez l’un et l’autre, afin de permettre à la clinique qui nous suit en Espagne de sélectionner un donneur et une donneuse se rapprochant le plus possible de nos critères morphologiques et immunologiques.

Parmi ces critères, la taille, le poids, la couleur et la texture des cheveux, le groupe sanguin, la couleur des yeux, la couleur de la peau.
Pour le premier cycle, notre donneuse était un peu plus petite que moi et son groupe sanguin était différent.

Comme on ne répond ni l’un ni l’autre au type ibérique (loin de là !), on peut aussi déterminer un ordre de préférence dans les critères de sélection.

Ce n’est pas ordinaire comme démarche, mais qu’est-ce qui l’est dans ce parcours ?

Publicités
Cet article, publié dans Parcours en Espagne, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s