Sables mouvants

Bon les journées sont encore très ensoleillées, mais quand même… Plus le temps passe, et plus les articles de ce blog s’espacent.

Ca va avec le reste, plus le temps passe, et plus l’espoir s’étiole.

Au début de cette aventure, j’aurai escaladé des montagnes à mains nues pour y arriver, je portais ce projet à bout de bras, avec le soutien indéfectible de mon homme bien sûr. Je me sentais pousser des ailes, même si chaque échec me les coupait net.

Aujourd’hui, c’est à bout de souffle que je me traîne pour essayer de trouver la force de continuer.

Chaque contretemps pèse une tonne. La moindre contrariété dans le déroulement des examens suffit à réduire à néant le peu d’énergie qu’il me reste.

Je n’ai plus la niaque, même le désir n’est plus le même.

Au début, lorsque je voyais une poussette, un lit de bébé, je rêvais en me demandant laquelle je choisirai, de quelle couleur sera le nôtre. Aujourd’hui, je me surprends à traverser le rayon puériculture en regardant le sol (quand j’oublie de le contourner) pour ne pas remuer le couteau dans la plaie.

Parfois, j’essaie de me convaincre que je ne veux plus d’enfant. Ce serait tellement plus facile.

Je m’éloigne de plus en plus de celui que j’avais imaginé.

Attention ça ne veut pas dire que je laisse tout tomber hein… Quand on me dira « votre donneuse est prête », j’oublierai tout ce que je viens de dire et ce sera reparti pour un tour.

Mais en attendant, j’en suis là. Je n’ai plus de jus.

Je voudrais retrouver des forces pour m’investir dans un projet d’adoption.

Il y a 2 ans, avant de nous lancer dans le don d’ovocytes, j’étais prête à faire une demande d’agrément, mon homme ne l’était pas. J’avoue qu’à l’époque, je ne mesurais pas l’ampleur et la complexité d’un projet d’adoption. Je fonçais tête baissée.

Avec le recul, et maintenant que j’ai eu le temps d’y penser et d’y repenser, maintenant que mon homme s’y est préparé, c’est moi qui n’ai plus le courage de m’y atteler.

Je ne suis pas contre l’idée d’avoir un enfant par adoption, bien au contraire, c’est une idée qui revient de plus en plus dans ma tête, dans mon coeur, dans mon quotidien. C’est l’énergie de repartir sur un nouveau combat qui me manque.

Après ces bientôt 6 ans de lutte contre la nature en vain, l’idée de devoir recommencer à se battre peut-être même encore plus longtemps me parait insurmontable.

Après la colère, la tristesse, l’amertume, et tant d’autres sentiments d’injustice, me voilà envahie par un sentiment de rejet et d’abandon.

Passer à autre chose, refermer la parenthèse et vivre. Profiter de ma vie, ne plus la vivre dans l’attente et l’absence…

Publicités
Cet article, publié dans Et la vie dans tout ça ?, Parcours en Espagne, Parcours PMA, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sables mouvants

  1. irouwen dit :

    J’attends toujours des nouvelles de toi. Je comprend très bien ce sentiment, cette nécessité de renoncer. Mais n’est-ce pas un sentiment, finalement « positif « (de survie face à l’attente interminable), mais paradoxalement terriblement douloureux. Il faut beaucoup de volonté pour « profiter de la vie », malgré l’absence, pour ne pas s’abimer dans le négatif destructeur.
    Du réalisme, de l’énergie, de la volonté tu semble en avoir encore en réserve.
    J’aimerais que ton chemin, aboutisse rapidement. Quelles sont vos prochaines échéances ??
    Quels sont les obstacles actuels pour le prochain don ??
    Pour moi aussi l’adoption me semblait un chemin encore plus difficile. Mais qui sait…et si tu laissais faire ton homme ??
    Je pense tout le temps à toi, et j’aimerais t’apporter un peu d’énergie pour les projets qui te tiennent à coeur.

    • loLo dit :

      Je ferai très vite un prochain message pour répondre à tes questions. Pour l’instant on a pas d’échéances car on doit revoir Croquette (la semaine prochaine) Merci d’être là !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s