Un monde à part

Je reçois hier la newsletter d’un hôpital « d’outre-Atlantique » (pour ne pas le citer) qui se trouve dans le 92 (pour situer !).

Pour rappel, on était allés voir un « grand » professeur dans cet hôpital après notre parcours de FIV, afin de se diriger vers le don. Arrivant de notre petit trou de Province, nous étions très impressionnés de rencontrer un spécialiste de l’AMP. Parait-il qu’il écrit même des bouquins, tu te rends compte ?!

On pensait un peu qu’il serait notre sauveur…

Ce qui nous avait marqué, c’est la porte-tambour à l’entrée comme dans les grands hôtels, et les talons aiguilles des blouses blanches.

Bien sûr, j’étais déjà trop âgée pour bénéficier d’un don en France (j’avais 39 ans), il s’est donc contenté, après nous avoir fait faire les examens de routine, de nous orienter vers l’Espagne (la circulaire n’avait pas encore sévi !).

Je me souviens de la conversation comme si c’était hier… Il nous a cité les noms des 2 cliniques les plus réputées et bien sûr les plus chères de Barcelone et a ajouté : « par contre, on ne vous accompagne pas, ni dans vos démarches, ni sur le plan médical » (finalement, il était en avance sur la circulaire…)

C’est comme s’il nous avait tout simplement claqué la porte au nez.

Pour la modique somme de 120 euros la consultation de 5 minutes (montre en main).

Le pire c’est qu’ils continuent chaque année, de nous envoyer un appel au don pour « aider à financer leurs projets ».

Dans la newsletter, il y a un article sur les « principales techniques d’AMP », inséminations artificielles, Fiv ICSI, IMSI.

PAS UN MOT SUR LE DON D’OVOCYTES (et encore moins sur le double don !). Rien, même pas la notion que ça puisse exister.

Tout est dit. Et ça me gonfle…

Publicités
En passant | Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Un monde à part

  1. marinette1974 dit :

    Je te « rassure », dans mon centre amp associé à un grand hôpital public parisien où la salle d’attente est de simples chaises dans un hall d’ascenseur, le discours est identique : vous êtes trop vielle (39 ans), on ne peut plus rien pour vous ici, je vous conseille d’aller « ailleurs ».
    Mais au moins, la consultation était remboursée.
    Pourquoi le don d’ovocytes est un sujet tabou en France ? Pourquoi ne pas communiquer plus sur ce don ?

    • loLo dit :

      Je ne comprends pas non plus pourquoi le don d’ovocytes est si « tabou ». Les chiffres de naissance par don d’ovocytes (en France) sont dérisoires, je ne les ai plus en tête mais je me souviens qu’ils représentent une goutte d’eau (si l’on compare avec les autres techniques et surtout l’ICSI…) ça me rend folle qu’on ne soit pas plus considérés et ça me désole que les mentalités n’évoluent pas à ce sujet. On ne nous propose aucune solution, au contraire, on nous restreint l’accès des cliniques à l’étranger, c’est révoltant !

  2. Heureusement qu’il y a quelques gynécos humains qui résistent… j’ai eu la chance de tomber sur deux très bonnes personnes dans le cabinet que je fréquente. Quant à la newsletter de l’hôpital yankee, je m’en désabonnerais si j’étais toi…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s