Opération et séparation

Depuis 2 jours Gabriel et moi sommes à l’hôpital des enfants malades à Paris.

Lors de la consultation qu’il a eu avant hier, il a eu droit à une 3ème fibroscopie qui a confirmé la laryngomalacie, et le médecin a décidé de l’hospitaliser pour lui faire une endoscopie sous anesthésie générale pendant laquelle il serait opéré ou pas.

imageC’est donc le coeur serré que j’ai accompagné mon tout petit au bloc opératoire hier matin. Dieu que c’est difficile…

Une heure et demie plus tard, je suis allée le voir en salle de réveil, il avait l’air désorienté et très agité mais s’est vite calmé et rendormi dans mes bras. Ils ont donc pratiqué ce qu’on appelle une section des replis, c’est à dire en clair, coupé certaines parties du larynx qui se collaient et empêchaient l’air de passer. A priori il n’a pas souffert, mais il est quand même sous antalgiques, oxygène et anti-inflammatoires, et corticoïdes pour l’oedème que ça a provoqué. Aujourd’hui il fait toujours le même bruit (stridor) et a toujours le même tirage impressionnant au dessus du sternum, il n’y aura pas de changement de ces deux côtés tant que le larynx ne sera pas mature (ce qui peut prendre plusieurs mois) par contre, il devrait y avoir une amélioration au niveau de sa respiration, mais il est encore trop tôt pour en juger.

Il devrait sortir demain ou lundi si tout va bien. Je suis pressée que l’on rentre à la maison et surtout j’ai hâte de retrouver mon petit Léo qui est resté à la maison avec papa et belle-maman. Il me manque horriblement !!!

Publié dans Pioupious | 15 commentaires

J’ai deux amours

J’aurais 1000 choses à dire, et chaque jour de nouvelles petites découvertes viennent allonger la liste.

Ce matin, une chose très émouvante s’est produite sous nos yeux émerveillés. Nous avons assis Léo et Gabriel face à face comme nous le faisons de temps en temps, et pour la première fois, ils se sont observés longuement et se sont souris ! Et puis ils ont communiqué à leur manière, le regard plongé l’un dans lautre, s’échangeant des « aheuh », puis d’autres sourires, c’était beau !!! Depuis le temps que nous attendions ce premier contact.

Ils ont 3 mois et demi. Ils aiment discuter avec nous et avec leurs doudous, ils nous font fondre avec leurs grands sourires, et depuis 2 jours, Léo a découvert qu’il pouvait attraper les doudous qui sont à sa portée.

En ce moment, ils doublent leurs gencives, ils mangeraient leurs poings et tirent la langue à longueur de journée.

Léo va très bien, il pèse environ un kilo de plus que son frère, il mange bien, digère relativement bien, en dehors d’un épisode de bronchiolite, pas grand chose à signaler sur le plan médical. Il est souriant, doux, bavard, et fronce les sourcils quand il n’est pas content. Il est très eveillé mais adore dormir aussi ! C’est ma petite lumière du jour ! Il est tellement beau !

Quand à Gabriel… C’est plus compliqué. J’avais remarqué dès les premiers jours que quelque chose n’allait pas, il ne respirait pas très bien, j’avais beaucoup de mal à l’alimenter (une heure pour boire 60 ml). J’en ai parlé en néonat, aux pédiatres, aux sages femmes, aux infirmières… On me disait que c’était dû à la prématurité et à son RGO important. Et puis il est tombé malade et son problème respiratoire s’est sérieusement aggravé. Il a été hospitalisé 15 jours, et son état ne semblait pas s’améliorer, on me disait que c’était à cause de sa laryngite et devant mon insistance et mon grand désarroi, ils ont quand même pris rendez-vous chez un orl. Après lui avoir fait 2 fibroscopies (sans anesthésie mon pauvre petit poucet !), il a confirmé ce que je craignais en ayant fait des recherches sur le net : Il est atteint de laryngomalacie (ou stridor), qui est un problème d’immaturité de son larynx, qui  est trop flasque et se colle par moments, ce qui entraine des difficultés respiratoires, particulièrement après le repas, quand il est allongé ou agité. Il a un tirage très important, ce qui est assez impressionnant. Tout est donc très compliqué, il est long à manger, à roter, à digérer (il vomit souvent), il a beaucoup de mal à dormir et dépense énormément d’énergie à respirer du mieux qu’il peut. Il arrive donc à des états d’épuisement le pauvre bout de chou… Nous sommes très  inquiets car on a lu que ça pouvait prendre de un à deux ans pour rentrer dans l’ordre.  On a rendez-vous à Necker la semaine prochaine pour prendre un 2ème avis. Si seulement ils pouvaient nous dire qu’il y a des solutions pour soulager son inconfort ! Ses problèmes d’arythmies cardiaques sont résolus, nous avons vu le cardiologue hier, un souci de moins… En dehors de ses problèmes de santé, c’est un soleil, il me suit du regard tout le temps et fait de grands sourires, il passe des heures à tout observer, quand quelque chose ne va pas il part au quart de tour, mais il peut être aussi très calme, contemplatif.

Je n’ai qu’un regret, ou plutôt un sentiment de frustration, celui de ne pas être suffisamment disponible pour chacun de mes 2 amours, Gabriel demande beaucoup d’attention et j’ai parfois l’impression de ne pas être assez présente pour Léo, tout doit aller très vite et je ne trouve pas le temps de les porter quand ils en auraient besoin car je dois aussi me reposer, ça me rend malade de ne pas avoir assez de temps, même si je me consacre entièrement à eux, jour et nuit. Et certaines situations génèrent beaucoup de stress quand je suis seule, du fait qu’ils soient 2 et que je n’ai que 2 bras. Si des mamans de jumeaux pouvaient me dire comment elles ont fait pour gérer ça…

image

Publié dans Et la vie dans tout ça ?, Pioupious | 9 commentaires

Le premier jour du reste de notre vie

6 novembre 2014

Je suis à 34 SA + 6. Après le cours consacré à l’allaitement maternel au cabinet de sage femmes, je perds les eaux. Il est 13H30. Plus tard j’apprendrais que c’est Léo qui veut voir le jour. On file au CHU, un peu paniqués… enfin je me sens un peu déboussolée. On me fait une injection pour la maturation des poumons des bébés. Les contractions commencent à se faire sentir vers 17 heures, et les douleurs se font de plus en plus fortes jusqu’à devenir insupportables et on me descend en salle de travail dans la nuit. Dès la pose de la péridurale, vers 2 heures du matin, je me sens beaucoup mieux ! Mon col progresse tout au long de la nuit, une sage femme vient vérifier son évolution toutes les heures.

7 novembre 2014

7 heures du mat. Mon col est à 7. Le personnel soignant nous dit qu’il faut attendre encore. Nous sommes fatigués mais bizarrement je me sens très calme, la péridurale y est peut-être pour quelque chose. On passe la matinée, entrecoupée par les visites des sage femmes/infirmières/médecins qui viennent tour à tour contrôler mon col. On trouve le temps long.

image

A midi, mon col est à 8 et il ne bougera plus. On me demande de me mettre à quatre pattes sur la table de travail et de me balancer sur un ballon de grossesse mais rien n’y fait. L’équipe médicale décide de pratiquer une césarienne car cela fait trop longtemps que j’ai des contractions et je risque des complications post-accouchement (hémorragies). On est un peu déçus, car tous les paramètres sont bons pour accoucher par voie basse, Léo est prêt à sortir, tête en bas. On me prépare pour me conduire au bloc. Mon homme est autorisé à m’accompagner derrière le rideau, il aurait été déçu de ne pas être présent même s’il n’a rien vu bien sûr mais il était là.

La césarienne se passe bien, dans une ambiance très détendue. Enfin moi je suis un peu anxieuse quand même, je ne sens rien mais j’entends le bruit des instruments. Il fait froid.

Tout le personnel  est au courant de notre parcours. Pendant que nos petits bouts viennent au monde, on discute avec l’anesthésiste de leur conception, de nos voyages en espagne et en république tchèque. Je suis très émue car il semble touché par notre histoire et tout le monde, derrière le rideau, est heureux pour nous de cette issue inespérée.

Puis, on nous présente Léo et Gabriel, très très vite car ils ont tout de suite besoin de soins spécifiques. On a juste le temps de leur faire un bisou sans avoir le temps de comprendre ce qui nous arrive. Ils sont cyanosés car en insuffisance respiratoire, c’est impressionnant et j’ai peur pour eux. Ils ne pleurent pas, les deux doivent être réanimés et Gabriel sera oxygéné pendant 10 minutes. Ils sont si fragiles ! Et si petits… mais ils ont un bon poids pour des prématurés.

Nous sommes le 7 novembre 2014 à 12 heures 40, mes petits anges sont nés, c’est le premier jour du reste de notre vie.

Publié dans Pioupious | 5 commentaires

Hier encore

20 décembre 2014. Je vous laisse découvrir (ou redécouvrir) le message que je postais l’année dernière à la même date : La passerelle

Jamais en ce 20 décembre 2013, je n’aurais pensé avoir l’immense chance de serrer deux magnifiques bébés dans mes bras. Mes petits embryons congelés que l’on est allés chercher le coeur rempli de désespoir, les tout derniers embryons de notre toute dernière tentative que l’on est allés chercher parce qu’ils étaient là mais sur lesquels on n’avait aucun espoir.

Les embryons que l’on est allés chercher « pour ne rien regretter » sont aujourd’hui près de moi, tout près. Je les entends respirer pendant qu’ils dorment paisiblement. Je ne pourrais plus vivre sans eux, ils sont les plus belles choses qui m’aient été données.

image Hier, c’était le terme officiel de ma grossesse, ça m’émeut de savoir que je ne vivrais plus jamais l’expérience unique et immense de la grossesse et de l’accouchement, mais je suis aussi heureuse car maintenant c’est la découverte de mes enfants (mes enfants !…) qui illumine ma vie chaque jour.

Courage aux PMettes qui passeraient par là, je sais que les messages d’espoir peuvent agacer quand on est au fond du trou et je n’ai pas oublié et n’oublierai pas les moments de découragement, mais je sais aussi que tout est possible tant qu’on a pas terminé la traversée de la passerelle.

Publié dans Humeurs et pensées, Parcours PMA, Photos, Pioupious, Renoncement | Tagué , | 11 commentaires

Douceur

Petit mot rapide car j’avoue ne pas avoir beaucoup de temps pour venir alimenter ce blog, passant énormément de temps à alimenter mes bébés !

Nous sommes rentrés de néonat depuis deux jours et on préfère de loin notre maison… Les pioupious vont bien d’une manière générale, malgré toujours des difficultés pour Gabriel à se nourrir, puis ses coliques et soucis de digestion, mais tout le reste va bien. Léo va très bien, en ce moment, il dort contre moi dans une écharpe de portage et il a l’air de beaucoup apprécier.

Je reviendrai écrire plus en détails nos aventures de ce premier mois déjà passé, mais pour vous faire patienter, voici une image de douceur… et de temps suspendu.

image

Publié dans Pioupious | 16 commentaires

Dieu que c’est beau !

Voila, je suis maman !

C’est absolument incroyable et j’ai d’ailleurs encore du mal à réaliser. Léo et Gabriel, nos deux amours, sont arrivés le 7 novembre, à 35 Sa.

Je raconterai leur arrivée plus en détail dans un prochain article mais pour le moment, les mots me manquent pour exprimer l’émotion qui m’étreint à chaque fois que leur regard se tourne vers moi, à chaque fois que leur peau touche la mienne… C’est juste magnifique.

Publié dans Et la vie dans tout ça ? | 31 commentaires

Liebster award

Je remercie Kaymet, Lily et Eve (Contes de Fiv) d’avoir pensé à moi pour le petit jeu qui circule sur la blogo. Je vous préviens, ça va être un peu long car d’avoir tardé à répondre, me voilà avec 3 questionnaires !

Mes 11 anecdotes :

  1. Ma maitresse de maternelle m’appelait Pépette. 40 ans plus tard quand je retourne dans mon village d’enfance (où habitent toujours mes parents), et que je la croise, elle continue de m’appeler Pépette.
  2. Mes meilleures amies d’enfance étaient jumelles. Un jour qu’elles étaient malades toutes les deux, j’ai fait l’école buissonière pour rester avec elles, maman m’a cherchée partout…
  3. Encore une histoire d’école buissonière… Je crois que j’étais en cm2, et je préférais aller au jardin d’enfant plutôt qu’à l’école. Seulement, de la salle de classe, le maître m’a vue en train de rêvasser au jardin d’enfant et a envoyé un camarade venir me chercher pour retourner en classe, mais j’ai refusé (tête de mule !!!) et il est reparti bredouille…
  4. Pour mes 20 ans, j’ai invité quelques copains chez moi (enfin chez mes parents), on faisait beaucoup de bruit et la voisine (qui était un peu plus jeune que moi) sonne à la porte. « Je voudrais bien dormir » me dit-elle… Et moi (sur une autre planète) de lui répondre : « ah oui…. mais je ne sais pas si j’ai de la place !!! » Je me suis rendue compte du malentendu en entendant tous mes potes derrière, morts de rire….
  5. J’ai grandi très vite et très tôt, adolescente, je battais des records en saut en hauteur (mais je n’avais qu’à lever les jambes…)
  6. J’aime la mer. J’ai vécu très longtemps sans me rendre compte de la chance que j’avais de vivre près de la mer et maintenant que j’en suis loin, elle me manque souvent.
  7. Je suis arachnophobe.
  8. Je me suis coupé le nerf de l’index droit en voulant rattraper une bouteille de Champagne sabrée. Comme j’étais jeune et que je n’ai pas fait de points de suture, mon doigt est resté en l’état (de traviole).
  9. J’ai été fille au pair au Etats-Unis à Austin (Texas), le meilleur souvenir que j’en garde ce sont les voyages que j’ai pu faire pendant ce séjour, notamment San Francisco et La Nouvelle Orléans…
  10. Un jour pendant des vacances en Corse,  j’ai péché une énorme méduse, je l’ai mise à fondre sur un rocher afin que nous puissions retourner nous baigner ma copine et moi. Seulement j’ai oublié l’avoir mise là et une paire d’heures plus tard, je suis venue m’assoir sur le fameux rocher !… (La méduse avait fondu mais le venin était toujours là…)
  11. J’aime les gens qui ont le sens de l’humour et qui ne se prennent pas au sérieux.

Réponses au questions de Kaymet :

1 – Pourquoi ce pseudo ? Lolo, c’est le diminutif de mon prénom, c’est comme ça que tout le monde m’appelle.

2 – Comment as-tu rencontré ton chéri ? Dans une salle de discussion dédiée à la musique, sur internet.

3 – Si on te disait que tu ne peux faire qu’un voyage dans ta vie mais où tu veux, tu irais où et pourquoi ? En Polynésie, ou n’importe où du moment qu’on peut s’y baigner.

4 – Quel est le plat que tu adores cuisiner à tes invités ? Je ne suis pas très bonne cuisinière, mais j’aime bien faire les tiramisu parce qu’en principe, ça plait beaucoup !

5 – Quelle genre de petite fille étais-tu ? Plutôt sage d’après ce que me dit ma mère… bonne élève malgré mon goût pour l’école buissonnière, et extrêmement timide…

6 – As-tu une passion, un hobby ? La musique je dirais… je joue (j’essaie !) de la flûte traversière depuis 2 ans.

7 – Qu’est-ce qui t’aide à remonter la pente quand t’as le moral dans les chaussettes (que ce soit à cause de la PMA ou pas) ? Le soutien de mon entourage. Je dirai que l’humour et l’optimisme de mon homme devraient être remboursé par la sécurité sociale !

8 – Quel est l’endroit où tu peux vraiment retrouver de la sérénité ? Au bord de l’eau, ou encore mieux dans l’eau !

9 – Si tu devais être un animal, tu serais quoi et pourquoi ? Un chat, parce que c’est indépendant et ça dort tout le temps !

10 – Quelles aspirations as-tu vraiment à cœur ? Continuer à être heureuse, entourée des « hommes de ma vie ».

11 – Raconte-moi une anecdote sur toi. Lors d’un voyage à San Francisco, je me suis fait escorter par une voiture de police car je traversais un quartier « chaud » pour me rendre au Golden Gate Bridge, seule, à pied avec mon walk-man sur la tête (la touriste de base sortie de sa campagne, inconsciente !!!). Après m’avoir demandé ce que je faisais là, le policier m’a suivie au pas, lui dans sa voiture, moi sur le trottoir, jusqu’à ce que je sorte de ce quartier dangereux. En effet, il n’y avait pas un chat dans les rues, tous les volets fermés… et les seuls passants que j’ai croisés me regardaient d’un air bizarre…

Réponses au questions de Lily :

1- Que serait ton pouvoir magique ?
Avoir la recette de l’élixir de Jouvence, la vie passe trop vite…
2- Quel métier voulais-tu faire étant petite ?
Puéricultrice, ensuite je voulais être mère au foyer, comme ma mère.
3- Quel métier voudrais-tu faire à présent ?
Je voudrais être Antoine !!! pour faire le tour du monde tout en gagnant ma vie.
4- Quel est ton sigle préféré en PMA ?
Persévérance, mérite, abnégation. Quoique mérite n’est pas le mot qui convient… ou alors « Patience, miracle arrivera… »
5- Quel est ton pire souvenir de PMA ?
Le plus douloureux a été le jour de l’échographie qui a révélé que je faisais un oeuf clair lors de ma FIV 1, j’ai cru mourir de chagrin…
6- Quel est ton meilleur souvenir de PMA ?
Le soutien que nous ont apporté nos proches, leur générosité quand nous avons fait appel à eux, les messages d’encouragement, d’empathie et d’amour… et puis les rencontres que j’ai pu faire tout au long de ce parcours, virtuelles ou réelles…
7- Plutôt champagne ou mojito ?
Plutôt pastis ! (j’habite entourée de vignes de Champagne mais je suis née et j’ai vécu 35 ans dans le sud…)
8- Quel est ton parfum ?
En ce moment je n’en mets pas parce que les hormones continuent à me jouer des tours, mais sinon c’est le classique de Jean-Paul Gaultier, un que j’aime beaucoup aussi c’est l’Eau d’Issey Miyake
9- Quel est ton prochain projet à court terme hors PMA ?
Je voudrais partir en vacances…
10- Quelle est l’activité/sport/loisir où tu excelles ?
Je n’excelles en rien, mais j’adore la natation.
11- Quelle est ta citation préférée ?
« Il ne faut pas de tout pour faire un monde, il faut du bonheur, et rien d’autre » (Paul Eluard)

Réponses au questions de Eve :

1-JE VIENS MANGER CHEZ TOI SAMEDI TU PREVOIS QUOI ? du filet mignon à la crème et aux champignons, mes recettes ne sont pas très originales… et en dessert un tiramisu !

2-QUEL EST LE METIER QUE TU NE POURRAIS PAS FAIRE ? Il y en a beaucoup que je serais incapable de faire, mais je vais dire chirurgien, tous les métiers où il faut utiliser un scalpel !

3- CITE MOI LES 3 PRIORITES DE TA VIE ? Vivre heureuse, être entourée par ceux que j’aime, que mes proches soient en bonne santé.

4-C ‘ETAIT QUAND LA DERNIERE FOIS QUE TU AS FAIS UNE SURPRISE A TON AMOUREUX ? C’ETAIT QUOI ? J’avoue que je suis plus gâtée que lui en terme de surprises… mais j’aime bien lui faire plaisir avec des choses simples, un bon petit plat, un cadeau qui lui fait plaisir et auquel il ne s’attend pas…

5-COMMENT TE VOIS TU DANS 20 ANS ? J’espère que j’aurai encore la santé, pour ne pas que mes enfants aient le sentiment d’avoir une « vieille » maman…

6- EST CE QUE TU LAISSES COULER L EAU DU ROBINET QUAND TU BROSSES TES DENTS? J’essaie de faire attention, mais quand je suis pressée je fais pas toujours attention, par contre je ferme l’eau dans la douche, entre le shampooinage, le savonage et le rinçage.

7- TA MAISON IDEALE EST COMMENT? Ma maison idéale elle serait FINIE ! (je dis ça car depuis que nous vivons ensemble, nous sommes toujours en travaux, mais on avance petit à petit…).

8- QUELQUE CHOSE TE FASCINE? La nature me fascine, sa capacité à s’autoréguler, je suis en admiration devant une plante qui réussit à pousser dans des endroits improbables, infertiles… je peux passer des heures à observer tout et n’importe quoi dans mon jardin.

9-SI DANS UNE PROCHAINE VIE ON TE DONNE  LE CHOIX DU LIEU
DANS QUEL PAYS  SOUHAITERAIS TU NAITRES? Je pense que je reste là où je suis…

10- ES TU COLERIQUE? Je l’ai été plus qu’aujourd’hui (avec l’âge je me soigne !) mais certaines choses me mettent hors de moi (la mauvaise foi par exemple !)

11- AVEC QUELLE PERSONNE QUI N EST PLUS DE CE MONDE SOUHAITERAIS TU AVOIR UNE CONVERSATION? C’est difficile, il y en a plein… je dirai mes grands-parents (impossible d’en choisir un) que j’ai très peu connus.

Voilà !!!

Bon, voici les questions que j’aimerais poser à celles qui voudront bien y répondre, par exemple, Dans la lueur de la vie, Mon Petit Trésor, Lutine, Marie, Fabienne, Marre d’attendre, Artemise. Certaines ont déjà été citées, mais n’ont pas encore répondu, alors je tente…

1. Qu’est-ce qui te fait pleurer d’émotion ?
2. Si tu étais une chanson (ou une citation ) ?
3. S’il n’y avait qu’un seul mot qui te caractérise, ce serait… ?
4. Plutôt dîner aux chandelles à la maison ou resto ?
5. Quel a été ton plus beau souvenir de voyage ?
6. Quelle est la qualité que tu apprécies le plus chez les autres ?
7. Ta saison préférée ?
8. As tu un grand regret ?
9. Le livre que tu emmènerais sur une île déserte ? (ou ailleurs)
10.Un endroit où tu aimes te retrouver ?
11.Ton film culte ?

Publié dans Et la vie dans tout ça ? | 7 commentaires